Témoignage

 

Torturé chimiquement, traité comme un animal d’abattoir. Le sevrage chez une personne sujet à une dépendance et à des symptômes de sevrage prolongé aux benzodiazépines est déjà en soit une vrai torture physique mais pour certains médecins cela n’est pas encore suffisant… C’est une partie de mon histoire ou de ma vie que l’on a transformé en cauchemar… par connerie…(je dormais 12h à 13h les jours de repos) Ce sont des dizaines de médecins qui m’ont tenu dans l’ignorance afin de mieux me torturer en me laissant croire a une insomnie chronique.
C’est une vie perdue, une famille qui abandonne un mari, un père, un enfant, et un frère au bon vouloir des médecins qui m’ont drogué, sevré brutalement à plusieurs reprises sans jamais un seul conseil.
J’ai aussi été escroqué par la sécurité sociale qui m’a laissé sans ressource maladie pendant plus de 9 ans.
Mais je suis encore vivant …pour l’instant, avec un moral d’acier malgré la douleur exclusivement physique et le niveau de connerie de mes contemporains (dont le mien) et de mon entourage qui refusent catégoriquement de comprendre le sujet, ni même d’en parler. Et surtout la connerie et le sadisme de la totalité des médecins et professeurs rencontrés en vingt ans jusqu’a 2 fois par mois pour renouveler les ordonnances…Ce n’est même pas pensable.
C’est de cette manière en France que l’on remercie les personnes qui travaillent 12 heures par jour sans vacances.
Merci la médecine et aux médecins.
La torture chimique consiste a droguer une personne pendant plus de quinze ans avec une drogue au pouvoir addictif jamais égalé (semblable aux barbiturique): les benzodiazépines, la sevrer pendant plusieurs années puis la droguer a nouveau puis la sevrer…et encore…
L’effet torturant du sevrage ne semblant pas encore suffisant pour ces sadiques il a été ajouté un produit type amphétamine : le modiodal.
Et pour finir : des antidépresseurs, des drogues parfaitement inutile qui n’ont aucun pouvoir sur la dépression du système endobenzodiazépine due au sevrage des benzodiazépines synthétiques et qui ne font que détraquer un autre système du cerveau, le système sérotonine. Mais qui font du "bon"chiffre d’affaire pour le monde médical.
Tout cela pour 2 nuits avec un endormissement à 5 heure du matin du a un surcroît de travail ponctuel. Les différants médecins ont tous accomplis ces acte avec le même très large sourire comblé , plus ils nous empoisonnent, plus ils sont content .

Ces pratiques barbares de torture chimique sont en principe réservées en Chine ou en URSS aux dissidents ou aux espions, elles sont digne des médecins de la Waffen SS des camps de concentration pendant la guerre.
Mais elles sont l’objet de la pratique la plus élevé au monde en France par les médecins généralistes, et ne sont justifié que par un soucis de prix de revient de la drogue (benzodiazépine) et au fait que certaines personnes ne ressentent pas de syndrome de sevrages (environ 20 à 25 %) tandis que pour certain cela peu duré plus de 10 ans (15%) source du professeur Ashton.

"Clairement, l’URSS n’a pas le monopole pour la torture chimique. La différence est que dans le monde démocratique, les personnes visées étaient et sont les citoyens innocents."
http://translate.google.com/translate?hl=fr&sl=en&u=http://www.meactionuk.org.uk/Shams_and_Cheats.htm&sa=X&oi=translate&resnum=2&ct=result&prev=/search%3Fq%3Dchemical%2Btorture%2Bbenzodiazepines%26hl%3Dfr%26sa%3DG

Elles sont pratiquées par nos généralistes sur les personnes de touts âges et sans raison particulière bien précise. C’est bien souvent à la tête du client. Ces actes sont également dus au niveau trés élevé de connerie de nos généralistes en France qui prescrivent n’importe quoi à n’importe qui et pour n’importe quoi (Zarifian) ce qui a pour consèquence 66% d’erreurs dans les prescriptions de benzodiazépines.

http://www.lahnon.org/SPIP-v1-7-1/imprimer.php3?id_article=233

Les benzodiazépines m’ont presque tué.

Publicités
Cet article a été publié dans benzodiazépine et drogue Z. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s