Pétition internationale benzodiazépines en ligne (texte en français de Benzodiazepine Awareness Network traduite par dany)

Appel aux fabricants de benzodiazépines, aux médecins prescripteurs, à la FDA, à l’OMS et à l’Afssaps.
Nous, individus nommés ci-dessous, avons électroniquement signé cette pétition afin de faire savoir que la prise des benzodiazépines telles que prescrites par nos médecins, a eu pour chacun de nous comme résultat, une grave intoxication, une dépendance au produit, une maladie chronique mal diagnostiquée, générant une angoisse émotionnelle profonde et une incapacité globale de fonctionner normalement pendant des périodes prolongées au cours des phases de tentatives de sevrage.
Nous savons tous que prendre des médicaments prescrits par les médecins inclut quelques risques et qu’un certain pourcentage de patients est susceptible d’éprouver des résultats défavorables. Cependant nous ressentons fortement que les risques impliqués par les prises de médicaments appelés benzodiazépines sont beaucoup plus importants que le milieu médical et nos gouvernements ne veulent nous le faire croire. Certainement beaucoup plus grand qu’il ne nous l’a jamais été dit. Ces médicaments sont extrêmement addictifs. Le degré de douleur provoquée par le syndrome de sevrage aux benzodiazépines est énorme comparé à celui d’autres prescriptions et même comparée celui du sevrage aux drogues illicites. Nous estimons également que le pourcentage des patients défavorablement affectés par les médicaments de la famille des benzodiazépines (anxiolytiques) est beaucoup plus grand que ce que nos médecins, nos gouvernements et peut-être les fabricants de ces drogues tel que Roche, Wyeth et Upjohn ne veulent nous le faire croire.
Nous espérons que cette pétition aidera à faire prendre conscience à nos médecins, à nos gouvernements comme aux industries pharmaceutiques responsables de leur fabrication que la dépendance aux anxiolytiques n’est pas un petit problème qui touche seulement une poignée de personnes,
comme ils voudraient nous le faire croire. C’est un problème global qui a les proportions d’une épidémie. Le constat doit être dressé immédiatement, mais en premier lieu : il doit être reconnu.
À la différence des dépendances aux drogues illicites telles que la cocaïne et l’héroïne il n’y a à cette heure aucun protocole de traitement ni antidote pour cette maladie iatrogénique (maladie induite par le médecin). Les symptômes de sevrage sont graves et débilitants. La période de sevrage (avant rétablissement) est de durée beaucoup plus longue que celle nécessaire pour les drogues illégales mentionnées ci-dessus ou pour toutes autres médicaments ou drogues que nous connaissions à ce jour.
Les profits réalisés par la vente de ces benzodiazépines non seulement pour Roche et d’autres fabricants mais pour les médecins qui les prescrivent et pour les pharmacies qui les vendent dépassent l’imagination. Il y a certainement un intérêt commun à nier l’ampleur du phénomène : le nombre des personnes dépendantes aux benzodiazépines, et la nature de la maladie provoquées par cette famille de médicaments afin de suggérer que le problème est dû aux patients et non aux médicaments. Cette pétition a pour but de prouver le contraire. Nos vies ont été inopinément brutalisées par l’impact négatif d’un médicament de la famille des benzodiazépines. Nous sommes unis en esprit par le désir que la vérité éclate enfin au grand jour et pour que d’autres soient épargnés par la douleur que nous avons éprouvée de façon directe.

Nous approuvons la pétition de réseau de conscience de benzodiazépine aux fabricants de benzodiazépines, aux médecins prescripteurs, à la F.D.A. et l’OMS.

signature:

http://www.petitiononline.com/benzo/petition.html

 lire les témoignages SVP
 http://www.petitiononline.com/mod_perl/signed.cgi?benzo&1

Publicités
Cet article a été publié dans benzodiazépine et drogue Z. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Pétition internationale benzodiazépines en ligne (texte en français de Benzodiazepine Awareness Network traduite par dany)

  1. LUCKY dit :

    Bonjour ,

    20 de ans lysanxia 10 MG , 3 mois que j’ai arrété , suis je en danger ?

  2. mi05 .30 ans de noctran à doses modérées, Démarrage de sevrage volontaire stoppé net par le retrait : échec, insomnie, accident invalidant,syndrome de sevrage. Oserait-on priver un patient atteint du cancer de son traitement? Nos médecins ont prescrit des BZD dont ils ignoraient les contraintes et les jeunes ne sont pas mieux formés; Ceci dit, la plupart des médocs actifs sont des bombes à retardement! Conseil: arrètez en douceur, faites des « réserves » pour éviter les dégats d’un arrèt brutal des BZD : GROS DANGER! 3 mois d’arrèt, c’est super, gardez le cap!

  3. david dit :

    cette molécule est une vraie saleté. 7 ans de traitement au xanax. J’ai averti plusieurs fois mon medecin de ma conduite irrationnelle avec ce traitement… Jusqu’a ce que je change de praticien et qu’il déclare une hypersensibilité au produit. J’ai failli perdre la vie, je me suis retrouvé accusé de vol, les trous de memoire étant insondables.
    Ces traitements sont dangeureux et contre productifs.

  4. nouhaud dit :

    20 ans de dépendance. J’aimerais hurler ma souffrance aux médecins (dealer légaux). J’ai retrouvé ma joie de vivre, mes angoisses se sont envolées avec l’arrêt de ces médicaments… Arrêtez… ça vaut le coup.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s