une surconsommation de ce médicament qui comporte des risques pour la santé publique

Tout médicament remboursable fait l’objet d’un réexamen tous les trois ans en vue du renouvellement de son inscription sur la liste des médicaments remboursables aux assurés sociaux.

La décision est prise, après avis de la commission de la transparence, au regard des critères énoncés dans le code de la sécurité sociale. Dans ce cadre, la commission de la transparence vérifie, notamment, si le médicament a été utilisé conformément aux conditions qui ont fondé son inscription.

La commission de la transparence vient ainsi d’examiner la spécialité LYSANXIA 40 mg, anxiolytique à base de benzodiazépine.

Elle a rendu un avis défavorable au renouvellement de son inscription sur la liste des médicaments remboursables aux assurés sociaux car, dans 25 % des cas, LYSANXIA 40 mg est prescrit à des posologies supérieures à la posologie maximale de l’autorisation de mise sur le marché. Il en résulte une surconsommation de ce médicament qui comporte des risques pour la santé publique et se traduit par des dépenses injustifiées pour l’assurance-maladie.

C’est pourquoi, suivant l’avis de la commission compétente, un arrêté ministériel de non renouvellement d’inscription de LYSANXIA 40 mg sur la liste des médicaments remboursables est publié au Journal Officiel. Cette mesure ne fait pas obstacle au remboursement des ordonnances établies avant la date de publication de l’arrêté.

Elle ne pénalise pas les patients puisqu’il existe des alternatives thérapeutiques, y compris la même spécialité à un dosage plus faible, remboursées. Elle ne réduit pas le choix ouvert aux prescripteurs. Elle est cohérente avec la politique de bon usage du médicament à laquelle les pouvoirs publics sont particulièrement attentifs.

Il convient de rappeler que la forte consommation de psychotropes en France constitue un réel enjeu de santé publique.

Parallèlement la situation de tous les autres anxiolytiques à fort dosage de benzodiazépine est examinée en vue d’apprécier s’il convient de les maintenir sur la liste des médicaments remboursables aux assurés sociaux.

http://www.sante.gouv.fr/htm/actu/31_980126.htm

Publicités
Cet article a été publié dans benzodiazépine et drogue Z. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s